Archives Mensuelles: septembre 2011

Vers la création d’un e-portfolio : Le numérique au service de la valorisation de l’élève et de ses compétences

Pour cette année terminale , je vais faire pratiquer  mes élèves de @derniereannee3 autour de plusieurs outils numériques sur des objectifs disciplinaires, interdisciplinaires et pré-professionnalisant.

Les bénéfices avérés de l’usage du numérique l’année passée avec cette classe ont été importants: meilleure maîtrise de la langue, reflexion forte sur l’identité numérique, implication et motivation de l’élève en classe, meilleure cohésion du groupe classe, ouverture de la classe sur un vrai réseau élargi …

Fort de ses compétences nouvelles et inédites, le groupe classe entre en classe terminale avec l’envie de les réutiliser et d’accroître ses savoirs en la matière.

Quel projet pour quels besoins?

En plus de mes heures de français, d’histoire-géo et d’éducation civique, j’interviens dans cette classe  en  construction de projet en parallèle et collaboration avec deux de mes collègues (d’enseignement professionnel).

Le projet a été lancé l’année dernière: la création d’une entreprise fictive qui permet aux élèves de comprendre tous les mécanismes de création d’entreprise et de tous ses fonctionnements (de la gestion des stocks au rôle du Comité d’entreprise).

Ce projet répond à une carence de connaissances des élèves envers le monde de l’entreprise. Nos élèves entreront dans un an sur le marché du travail pour certains et nous devons les préparer à cette nouvelle phase de leur vie.

A cette connaissance de l’Entreprise, nous devons allier une préparation personnelle de l’élève : création d’un Curriculum Vitae et d’un bagage de savoirs et de compétences qu’il doit apprendre à mettre en exergue valorisante.
Il ne s’agit pas de le former uniquement sur des compétences professionnelles  mais de mettre aussi en avant ses savoirs en enseignement général : que toutes ces compétences et savoirs forment un « tout utile » dans sa construction de citoyen et de professionnel en devenir

Pour quelle finalité?

Il s’agit de créer et d’alimenter un port-folio numérique à vocation préprofessionnelle. Port-folio qui se structurera autour d’un curriculum vitae « traditionnel » (formation et compétences) et de liens vers des espaces d’expression et de création de l’élève. Cet espace présentera ainsi toutes les compétences et les savoirs de l’élève.

Nous utilisons pour cette réalisation la plate-forme de création de CV en ligne http://www.doyoubuzz.com/fr/

Avec quels objectifs ?

  1. Eduquer  à l’internet = C’est la suite de ce que nous avons amorcé l’année dernière avec cette classe : former un citoyen numérico-responsable sur Internet et en particulier dans l’usage des outils du Web 2.0
  1. Eduquer aux outils numériques : l’élève va se créer une  » boite à outils numériques » qui  seront validées et annoncées comme compétences dans son CV.

L’élève maîtrise déjà Twitter, Tumblr et Pearltrees. Nous allons ajouter la connaissance et l’usage d’autres réseaux sociaux comme Linkedin et l’animation de la page Facebook du lycée.  Nous allons utiliser des outils comme Wordle, Corkboard, Windows live movie maker, Autocollage , prezi … etc. Le faire travailler avec Wordle, lui faire créer son QR code, une page About, un paper-li, poster leurs vidéos sur You tube, passer leurs écrits en creative commons. Cette liste est non exhaustive: ces outils s’inséreront systématiquement dans leur projet de création d’entreprise fictive, dans leurs cours de français, histoire, géographie, éducation civique et autres matières si mes collègues le souhaitent.

  1. Insérer l’élève dans un projet pré-professionnalisant : le CV qu’il constitue lui servira pour ses périodes en cours de Formation professionnelle durant cette année, pour sa recherche de poursuite d’études (en BTS alternance pour la plupart) ou pour une recherche d’emploi post-bac.
  1. Développer l’estime de soi : les élèves de cette classe sont déjà inscrits dans ce projet. Elèves pour la plupart  en difficultés scolaires et/ou sociales Et/ou familiales, ils sont inscrits dans des actions pour les amener à valoriser leurs savoirs et leurs compétences.  Il s’agit de valoriser son parcours scolaire par le biais de ses connaissances et compétences professionnelles et générales (langue, culture, créativité…)

Ce projet a déjà commencé par une reprise des outils déjà acquis ( Twitter, Tumblr et Pearltrees) que nous allons renforcer dans les usages. Je développerai au fil de ce blog la formation, les usages de nouveaux outils en indiquant quels leviers et freins ils apportent à ma pédagogie et à la formation de mes élèves.

Tagué

Nouvelle charte d’usages des outils du Web 2.0 en classe

LA charte que j’avais rédigée de façon collaborative avec mes élèves en 2009 évolue à cette rentrée scolaire.  Fixée sur les usages de Twitter en classe, elle s’adapte désormais aux usages des outils du Web 2.0 en classe.

Cette charte a été rédigée avec l’aide de David Cordina (compte twitter @w2ydavid) et Yann Leroux (compte twitter @yannleroux) que je remercie de leur collaboration.

Elle n’est pas exhaustive et pourra être modifiée.

Elle sera lue et signée par les élèves, affichée en classe, collée dans leurs carnets de correspondance et soumise au chef d’établissement.

—————————————

Charte d’usages des outils du Web 2.0

Classe de …. du lycée des ….

Professeur référente : L. Juin

J’utilise en classe et sur mon temps personnel de travail
des outils du Web 2.0 en respectant des règles et des consignes :

Quand et où les utiliser ?
En classe, j’utilise ces outils quand le cours me demande de le faire;
Leur usage dans le cours de Madame Juin ne suppose pas le même usage dans les autres matières. Ils sont soumis à l’autorisation de chaque enseignant.
Au CDI, en salle de permanence ou dans chaque salle disposant de matériel informatique, je demande à l’adulte référent l’autorisation de leur utilisation.

Comment les utiliser ?
J’utilise ces outils pour le travail demandé en classe.
Si je souhaite les utiliser de façon personnelle, libre à moi sur mon temps individuel de me créer un compte personnel indépendant de ceux utilisés en classe.
Tout usage en classe est obligatoire comme tout outil de travail demandé par l’enseignant.
Je me souviens de mes identifiants de mes identifiants de compte.

Quoi diffuser ?

Je suis responsable de tout ce que j’écris:
Je réfléchis aux informations que je diffuse en définissant quelles sont les informations personnelles que je ne souhaite pas diffuser
J’applique cette règle aussi lorsque ça concerne tout élève du lycée,  tout membre de la communauté éducative et administrative du lycée et tout personnel de mon lieu de stage: la diffusion de renseignements sera possible avec l’accord de la personne concernée.
Je peux diffuser des photos d’autres personnes (élèves, enseignants, tuteurs..) à la seule condition qu’elles aient été averties de cette diffusion et l’aient autorisée

Je ne pratique pas la diffamation : aucun propos injurieux ou  discriminant (sur des élèves, sur tout membre de la communauté éducative et administrative du lycée, ou sur les tuteurs de stage par exemple)

Avec qui communiquer ?

J’écris, grâce à ces outils, dans un espace public.
Je communique uniquement avec des personnes qui sont identifiées par un nom, un prénom, un avatar représentant une personne physique.
Je valide cette communication avec mon professeur référent.
J’applique ces mêmes règles sur mon temps personnel de travail.
Je ne provoque pas de rendez-vous ou je n’accepte pas de rendez-vous avec des personnes avec qui je communique sur Internet. Ces rencontres pourront avoir lieu dans un cadre pédagogique encadré par l’enseignant référent.

Comment s’exprimer ?
Je respecte les codes de communication de chaque outil, j’évite le langage SMS mais je peux  utiliser les abréviations classiques (Exemple: pdt = pendant).
J’écris avec un niveau de langue courant et je fais attention à ma syntaxe, grammaire et orthographe pour être compris par tous.

Je garde toujours en mémoire que tout ce que j’écris, je diffuse et produis sur internet laisse une trace numérique
Je demande l’aide de mon professeur référent  de tout problème rencontré.

Signature et engagement de l’élève
—————————-

Tagué

Vers la création d’un e-portfolio de l’élève

Pour cette année terminale , je vais faire pratiquer  mes élèves de @derniereannee3 cette année autour de plusieurs outils numériques sur des objectifs disciplinaires, interdisciplinaires et pré-professionnalisant.

Les bénéfices avérés de l’usage du numérique l’année passée avec cette classe ont été importants: meilleure maîtrise de la langue, reflexion forte sur l’identité numérique, implication et motivation de l’élève en classe, meilleure cohésion du groupe classe.

Fort de ses compétences nouvelles et inédites, le groupe classe entre en classe terminale avec l’envie de les réutiliser et d’accroître leurs savoirs en la matière.

 

Quel projet pour quels besoins?

 

En plus de mes heures de français, d’histoire-géo et d’éducation civique, j’interviens dans cette classe  en  construction de projet en parallèle et collaboration avec deux de mes collègues (d’enseignement professionnel).

Le projet a été lancé l’année dernière: la création d’une entreprise fictive qui permet aux élèves de comprendre tous les mécanismes de création d’entreprise et de tous ses fonctionnements (de la gestion des stocks au rôle du Comité d’entreprise).

Ce projet répond à une carence de connaissances des élèves envers le monde de l’entreprise. Nos élèves entreront dans un an sur le marché du travail pour certains et nous devons les préparer à cette nouvelle phase de leur vie.

A cette connaissance de l’Entreprise, nous devons allier une préparation personnelle de l’élève : création d’un Curriculum Vitae et d’un bagage de savoirs et de compétences qu’il doit apprendre à mettre en exergue valorisante.
Il ne s’agit pas de le former uniquement sur des compétences professionnelles  mais mettre aussi en avant ses savoirs en enseignement général : que toutes ces compétences et savoirs forment un « tout utile » dans sa construction de citoyen et de professionnel en devenir

Pour quelle finalité?

Il s’agit de créer et d’alimenter un port-folio numérique à vocation préprofessionnelle. Port-folio qui se structurera autour d’un curriculum vitae « traditionnel » (formation et compétences) et de liens vers des espaces d’expression et de création de l’élève. Cet espace présentera ainsi toutes les compétences et les savoirs de l’élève.

Nous utilisons pour cette réalisation la plate-forme de création de CV en ligne http://www.doyoubuzz.com/fr/

Avec quels objectifs ?

 

  1. Eduquer  à l’internet = C’est la suite de ce que nous avons amorcé l’année dernière avec cette classe : former un citoyen numérico-responsable sur Internet et en particulier dans l’usage des outils du Web 2.0

 

  1. Eduquer aux outils numériques : l’élève va se créer une  » boite à outils numériques » qui  seront validées et annoncées comme compétences dans son CV.

L’élève maîtrise déjà Twitter, Tumblr et Pearltrees. Nous allons ajouter la connaissance et l’usage d’autres réseaux sociaux comme Linkedin et l’animation de la page Facebook du lycée.  Nous allons utiliser des outils comme Wordle, Corkboard, Windows live movie maker, Autocollage , prezi … etc. Le faire travailler avec Wordle, lui faire créer son QR code, une page About, un paper-li, poster leurs vidéos sur You tube, passer leurs écrits en creative commons. Cette liste est non exhaustive: ces outils s’inséreront systématiquement dans leur projet de création d’entreprise fictive, dans leurs cours de français, histoire, géographie, éducation civique et autres matières si mes collègues le souhaitent.

 

  1. Insérer l’élève dans un projet pré-professionnalisant : le CV qu’il constitue lui servira pour ses périodes en cours de Formation professionnelle durant cette année, pour sa recherche de poursuite d’études (en BTS alternance pour la plupart) ou pour une recherche d’emploi post-bac.

 

  1. Développer l’estime de soi : les élèves de cette classe sont déjà inscrits dans ce projet. Elèves pour la plupart  en difficultés scolaires et/ou sociales Et/ou familiales, ils sont inscrits dans des actions pour les amener à valoriser leurs savoirs et leurs compétences.  Il s’agit de valoriser son parcours scolaire par le biais de ses connaissances et compétences professionnelles et générales (langue, culture, créativité…)

Ce projet a déjà commencé par une reprise des outils déjà acquis ( Twitter, Tumblr et Pearltrees) que nous allons renforcer dans les usages. Je développerai au fil de ce blog la formation, les usages de nouveaux outils en indiquant quels leviers et freins ils apportent à ma pédagogie et à la formation de mes élèves.

Tagué ,

Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!)

Une grande vague de twittclasses s’annonce pour cette rentrée 2011/2012. Génial ! Mais Attention ! Terrain glissant ! Je lisais hier soir via Twitter que ce réseau social est un « outil pédagogique comme les autres » donc qu’il ne pose pas de problème apparent. Je répondrais au contraire que NON ! Ce n’est surtout pas un outil pédagogique.
Qu’est ce que je raconte là puisque c’est la 3ème année que je l’utilise en classe?? Simple provocation mais qui vaut surtout pour précaution! Twitter est un réseau social ouvert, donc potentiellement dangereux comme tout ce qu’on peut trouver sur Internet. C’est aussi un outil qui pourrait être bientôt soumis à la publicité, qui peut être racheté (et donc par qui? ) etc. Si on veut un outil ultra sécurisé, il faut se tourner vers les ENT qui permettent des espaces clos et donc sécurisés, labellisés par l’Education nationale.
Tout dépend finalement de l’usage pédagogique que nous souhaitons, enseignants, donner à ces outils. Comme on ne donne pas n’importe quel livre à lire à un élève sans réfléchir au scénario pédagogique associé, on ne met pas à leur disposition n’importe quel outil du Web 2.0.
C’est justement parce qu’il n’est pas sécurisé et donc potentiellement dangereux pour l’élève que je l’ai choisi. Parce que comme je l’ai expliqué maintes fois l’objectif de cet usage dans ma classe est avant tout de les éduquer au Web 2.0. Ca répond à un besoin.
J’aimerais utiliser avec eux des outils sécurisés, verrouillés mais il n’y a pas encore d’ENT pour le moment à notre disposition dans mon Académie qui répondrait à des besoins propres à la classe et déjà identifiés (comme un espace d’échanges de documents concernant la vie de classe et qui n’ont pas à être diffusés publiquement) .
L’usage de Twitter en classe est pédagogique si on lui donne réellement cette fonction et si on est totalement conscient des risques qu’on encourt . Il s’agit donc de s’armer et de se protéger par des garde-fous institutionnels: prévenir son chef d’établissement, son inspecteur, les parents d’élèves me semble INDISPENSABLE. Pour prévenir, pour expliquer et pour susciter aussi curiosité et adhésion! Je l’avais déjà développé ici
Pour cette rentrée, j’expliquerai une nouvelle fois à mon chef d’établissement, à mon inspectrice et aux parents de mes élèves ce que nous allons faire en classe avec Twitter et les autres outils numériques que nous allons utiliser. A ajouter à l’autorisation de diffusion d’images …etc. Je mettrai bientôt ces documents à disposition ici.

Alors si vous êtes nouveau avec votre classe sur Twitter: bienvenue et bravo! Mais restez prudents comme pour tout projet que vous initiez dans vos classes. Et demandez! Il y a toujours quelqu’un pour vous aider, vous renseigner ! Le mieux c’est de consulter le posterous rédigé par Bertrand Formet

Pour avoir un avis objectif d’expériences bien réelles dans le cadre des TICE à l’école primaire, demandez conseil à Bertrand Formet ou à Philippe Charpentier (*) Ils sont animateurs TICE et ont aidé respectivement les twittclasses d’ Amandine Terrier et d’Evelyne Dirringer dans la rédaction de leurs projets d’intégration de Twitter en classe. Leurs expériences (d’ un et deux ans) ont valeur d’exemples et de réussites !

(*)Comptes Twitter
Bertrand Formet : @ticechampagnole
Philippe Charpentier : @ticevesoulsud
Amandine Terrier @amandineter et compte classe @crotenaycycle3
Evelyne Dirringer @dirreve @cp_chantereine

Tagué ,