Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!)

Une grande vague de twittclasses s’annonce pour cette rentrée 2011/2012. Génial ! Mais Attention ! Terrain glissant ! Je lisais hier soir via Twitter que ce réseau social est un « outil pédagogique comme les autres » donc qu’il ne pose pas de problème apparent. Je répondrais au contraire que NON ! Ce n’est surtout pas un outil pédagogique.
Qu’est ce que je raconte là puisque c’est la 3ème année que je l’utilise en classe?? Simple provocation mais qui vaut surtout pour précaution! Twitter est un réseau social ouvert, donc potentiellement dangereux comme tout ce qu’on peut trouver sur Internet. C’est aussi un outil qui pourrait être bientôt soumis à la publicité, qui peut être racheté (et donc par qui? ) etc. Si on veut un outil ultra sécurisé, il faut se tourner vers les ENT qui permettent des espaces clos et donc sécurisés, labellisés par l’Education nationale.
Tout dépend finalement de l’usage pédagogique que nous souhaitons, enseignants, donner à ces outils. Comme on ne donne pas n’importe quel livre à lire à un élève sans réfléchir au scénario pédagogique associé, on ne met pas à leur disposition n’importe quel outil du Web 2.0.
C’est justement parce qu’il n’est pas sécurisé et donc potentiellement dangereux pour l’élève que je l’ai choisi. Parce que comme je l’ai expliqué maintes fois l’objectif de cet usage dans ma classe est avant tout de les éduquer au Web 2.0. Ca répond à un besoin.
J’aimerais utiliser avec eux des outils sécurisés, verrouillés mais il n’y a pas encore d’ENT pour le moment à notre disposition dans mon Académie qui répondrait à des besoins propres à la classe et déjà identifiés (comme un espace d’échanges de documents concernant la vie de classe et qui n’ont pas à être diffusés publiquement) .
L’usage de Twitter en classe est pédagogique si on lui donne réellement cette fonction et si on est totalement conscient des risques qu’on encourt . Il s’agit donc de s’armer et de se protéger par des garde-fous institutionnels: prévenir son chef d’établissement, son inspecteur, les parents d’élèves me semble INDISPENSABLE. Pour prévenir, pour expliquer et pour susciter aussi curiosité et adhésion! Je l’avais déjà développé ici
Pour cette rentrée, j’expliquerai une nouvelle fois à mon chef d’établissement, à mon inspectrice et aux parents de mes élèves ce que nous allons faire en classe avec Twitter et les autres outils numériques que nous allons utiliser. A ajouter à l’autorisation de diffusion d’images …etc. Je mettrai bientôt ces documents à disposition ici.

Alors si vous êtes nouveau avec votre classe sur Twitter: bienvenue et bravo! Mais restez prudents comme pour tout projet que vous initiez dans vos classes. Et demandez! Il y a toujours quelqu’un pour vous aider, vous renseigner ! Le mieux c’est de consulter le posterous rédigé par Bertrand Formet

Pour avoir un avis objectif d’expériences bien réelles dans le cadre des TICE à l’école primaire, demandez conseil à Bertrand Formet ou à Philippe Charpentier (*) Ils sont animateurs TICE et ont aidé respectivement les twittclasses d’ Amandine Terrier et d’Evelyne Dirringer dans la rédaction de leurs projets d’intégration de Twitter en classe. Leurs expériences (d’ un et deux ans) ont valeur d’exemples et de réussites !

(*)Comptes Twitter
Bertrand Formet : @ticechampagnole
Philippe Charpentier : @ticevesoulsud
Amandine Terrier @amandineter et compte classe @crotenaycycle3
Evelyne Dirringer @dirreve @cp_chantereine

Tagué ,

10 réflexions sur “Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!)

  1. quelques petites réflexions à la lecture de cet article:
    – n’en fait-on pas « juste un peu » trop dans la surmédiatisation de l’utilisation de ce qui est et reste à mon sens qu’un simple outil?
    – Twitter reste pour moi un outil tout comme le stylo qu’utilise aussi les élèves de nos classes et parfois même aussi la craie (mais moins). Un stylo ou une craie sont -ils des outils pédagogiques, je ne le pense pas et il en est de même pour Twitter.
    Un menuisier utilisera une scie pour couper du bois et une ponceuse pour le polir. Donnez moi une scie ou une ponceuse et je pourrai éventuellement me blesser mais pas faire le travail du menuisier et pourtant ce sont les mêmes outils.
    Twitter n’est que ce que l’on en fait, mas n’est certainement pas un outil pédagogique comme on l’entend ici ou là. Un livre d’histoire, de géo, ou autre sont des outils pédagogiques car ils renferment la pédagogie qu’à bien voulu y mettre son auteur.
    Que renferme Twitter? Rien!
    – tout dépendra alors de l’utilisation qu’en fait l’enseignant!
    Au CP (ce que je connais), il va permettre à l’enfant de produire de l’écrit, tout d’abord sur un cahier d’essai qui sera corrigé par l’adulte, puis sur un autre outil appelé clavier servant lui à reproduire informatiquement ce que l’enfant vient d’écrire. Il va permettre également à l’enfant de découvrir l’intérêt de savoir lire pour déchiffrer les petits textes reçus en échange du sien. Ecrire… lire… Il me semble bien que toutes les classes de CP le font.
    La différence se situe, à mon sens, dans l’interdisciplinarité qu’il pourra y avoir lors d’échanges sur internet. Car le réseau Twitter permettra AUSSI un apprentissage de tout ce qui concerne l’identité numérique et la façon dont on doit se comporter sur internet. (ceci relevant d’un des items du B2I qui devrait être vu en classe primaire…)
    On peut aussi inclure là-dedans la motivation supplémentaire liée à l’outil « twitter/TBI », l’un n’allant pas sans l’autre à mon avis en primaire tant le TBI permet de concentrer l’attention sur le travail en cours.
    Quand aux conseils avant de se lancer, je rajouterais tout de même, et en plus des conseils avisés de Laurence, que pour le primaire, et suivant l’activité proposée, il serait préférable que le conseil d’école soit avisé de ce genre de projet, ce qui permet d’avoir un aval officiel pour son déroulement.
    Voilà, ce que je pense de ce « truc à la mode » qu’est devenu Twitter, un truc qui permet de faire avancer les choses, mais comme ce n’est pas le seul, je suis déjà à la recherche des autres…

  2. […] ! Je lisais hier soir via Twitter que ce réseau social est un « outil pédagogi…Show original Share this:TwitterFacebook"Aimer" ceci :"J'aime"Soyez le premier à aimer […]

  3. […] Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!) | Ma onzième année «Une grande vague de twittclasses s’annonce pour cette rentrée 2011/2012. Génial ! Mais Attention ! Terrain glissant ! Je lisais hier soir via Twitter que ce réseau social est un « outil pédagogique comme les autres » donc qu’il ne pose pas de problème apparent. Je répondrais au contraire que NON ! Ce n’est surtout pas un outil pédagogique. Qu’est ce que je raconte là puisque c’est la 3ème année que je l’utilise en classe?? Simple provocation mais qui vaut surtout pour précaution! Twitter est un réseau social ouvert, donc potentiellement dangereux comme tout ce qu’on peut trouver sur Internet. C’est aussi un outil qui pourrait être bientôt soumis à la publicité, qui peut être racheté (et donc par qui? ) etc. Si on veut un outil ultra sécurisé, il faut se tourner vers les ENT qui permettent des espaces clos et donc sécurisés, labellisés par l’Education nationale.» (tags: RevuePresse histoire MédiaTICE RéseauxSociaux Twitter) Partager :e-mailImprimerFacebook Filed Under: L'Expresso · /* […]

  4. Mercury dit :

    Merci pour cet article et ce commentaire ; ne serait-il pas plus précis de parler de « service » et non d’outil concernant twitter…l’usage de twitter en classe semble intéressant pour aborder avec les élèves les notions d’identité et de présence numérique dont ils n’auraient pas perçu tous les aspects, pour s’interroger sur les formes de sociabilités nouvelles induites par les réseaux numériques, observer les bouleversements produits sur le plan de l’information et vivre en direct les transformations économiques du web ; les services du web évoluent en permanence, ce qui est fondamental à observer ; utiliser un réseau social en classe (twitter fait pour le téléphone mobile permet d’échapper aux problèmes de matériel…) est donc en soi éducatif, c’est une entrée dans la culture numérique mais pas la seule ; utiliser en classe d’autres médias sociaux emblématiques du web est souhaitable : contribution à wikipédia ou l’openmapstreet, veille partagée avec diigo, curation avec perltrees ou scoop it, etc…il s’agit finalement de guider les élèves dans leur usage du web pour leur apprendre à prendre la parole mais aussi à construire et produire du savoir et participer à une possible intelligence collective.
    Pauline Mercury (@paolinem)
    Formatrice au CLEMI

  5. […] même que, comme l’explique Laurence Juin dans un excellent billet sur son blog, Twitter est un outil qu’un enseignant peut utiliser en classe (dès le CP) dans […]

  6. Veille Antic dit :

    […] Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!) « Ma onzième année […]

  7. […] Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!) « Ma onzième année […]

  8. […] raisonnablement que cela peut commencer dès l’école maternelle. Merci àLaurence Juin pour Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser !) Yann Leroux pour L’enfant connecte. Journees d’etudes nationales de la Federation des CMPP. Le […]

  9. […] Une twittclasse? Attention Danger! (à maîtriser!) | Ma onzième année «Une grande vague de twittclasses s’annonce pour cette rentrée 2011/2012. Génial ! Mais Attention ! Terrain glissant ! Je lisais hier soir via Twitter que ce réseau social est un « outil pédagogique comme les autres » donc qu’il ne pose pas de problème apparent. Je répondrais au contraire que NON ! Ce n’est surtout pas un outil pédagogique. Qu’est ce que je raconte là puisque c’est la 3ème année que je l’utilise en classe?? Simple provocation mais qui vaut surtout pour précaution! Twitter est un réseau social ouvert, donc potentiellement dangereux comme tout ce qu’on peut trouver sur Internet. C’est aussi un outil qui pourrait être bientôt soumis à la publicité, qui peut être racheté (et donc par qui? ) etc. Si on veut un outil ultra sécurisé, il faut se tourner vers les ENT qui permettent des espaces clos et donc sécurisés, labellisés par l’Education nationale.» (tags: RevuePresse histoire MédiaTICE RéseauxSociaux Twitter) J'aime ceci:J'aimeBe the first to like this. […]

  10. […] le monde du FLE ! Les Twittclasses ont fait leurs preuves, et même s’il y a toujours des précautions à prendre, ça vaut peut-être la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :