Une nouvelle année : constats et objectifs

Bientôt un mois que nous avons repris les cours et que je découvre ma nouvelle classe, une promo que je devrais suivre pendant 3 ans de la seconde à la terminale. J’attendais de faire leur connaissance pour savoir quelle orientation nous allions prendre pour ces 3 ans. Continuer avec les outils numériques que j’ai pour habitude d’utiliser depuis plusieurs années (Twitter, tumblr, pearltrees…) ? les abandonner ? passer à autre chose? J’ai toujours insisté et tenu à l’idée que ces outils ne sont ni modèles ni à modéliser.
Alors j’ai attendu des les rencontrer , d’évaluer leurs capacités, leurs compétences, leurs besoins.

Avant même de les rencontrer et pendant les premières semaines, un 1er constat: ne pas utiliser un réseau social pour communiquer, pour apporter matière supplémentaire à mes cours m’a manqué. Parce que j’ai pris l’habitude depuis 3 ans d’élargir l’espace-temps d’apprentissage de l’élève bien au delà du temps de classe et de l’espace classe. Parce qu’un événement, une lecture, une émission de télé sont aussi de la matière, du savoir à apporter aux élèves. Parce que je suis prof d’histoire et qu’elle se nourrit de l’actualité, parce que je suis prof de français et qu’il se nourrit d’un article de presse…mes Soyez Curieux manquaient !

Je leur ai parlé rapidement de la possibilité de travailler et de communiquer en réseau. Ils n’ont pas réagi. J’ai repensé alors à ma première classe tweeteurs en 2009 (@maderniereannee), à leur surprise, leurs interrogations, leur septicisme, leur « bon on s’y met parce que vous insistez« .
À cette rentrée, je me suis rendue compte que mes élèves ne réagissaient pas non pas par indifférence mais par « normalité ». Ils ont trouvé ça normal ou du moins pas anormal comme démarche. Parce que les réseaux sociaux font partie intégrante de leur quotidien. Parce qu’ils avaient 9 ans quand Facebook a été créé, parce qu’ils ont eu leurs 1ers comptes en 2009. Parce que Facebook a ete présent le long de toutes leurs années collège. J’ai dans ma classe cette 1ère génération d’ados Facebook. Et qui va plus loin puisque plusieurs d’entre eux ont aussi un compte twitter: inscrits d’abord par curiosité, pour se démarquer des autres, et parce qu’ils y trouvent désormais intérêt. Alors quand j’ai voulu passer une heure à leur faire créer un compte twitter ça a pris 5mn, quand j’ai voulu les faire émettre un tweet, ils avaient déjà remonté toute ma TL et quand je leur ai expliqué ce que voulez dire « RT » , ils m’ont dit « ok, ça veut dire retweet mais on peut follower qui on veut » .

Le compte Facebook officiel du lycée que j’anime et alimente depuis 2 ans est là aussi la preuve de cette intégration du réseau dans leurs pratiques sociales. Comme l’année dernière, j’ai constaté à la rentrée, une vague importante d’abonnements spontanés à cette page. Sans les solliciter, sans aucune publicité. Les nouveaux élèves ont cherché si cet espace virtuel existe, souhaitent s’identifieŕ, s’approprier leur nouvel établissement.

S’il est clair que je n’ai plus grand chose à leur apprendre sur le fonctionnement et l’intérêt d’un réseau social, il me reste encore toute la partie éducation ! Choisir un pseudo, un avatar, une ligne éditoriale, un vocabulaire, l’orthographe adapté…
Comprendre les enjeux des traces numériques qu’il laisse déjà depuis 4 ans sur la toile, qu’avec Twitter et Tumblr, nous allons les faire entrer dans une identité pré-professionnelle, que ces réseaux sont aussi des outils de travail..etc. Les objectifs sont encore importants. Ils sont familiers des réseaux sans avoir reçu d’éducation à ces outils, sans y avoir réfléchi, sans prendre de recul. C’est aussi (surtout!) le rôle de l’Ecole de s’appuyer sur tous les savoirs de l’élève pour les enrichir et lui permettre d’entrer en analyse.

Il est donc certain que nous allons utiliser les outils du web 2.0 en classe et en dehors du temps de classe. Sous différentes formes: pour communiquer, en les insérant dans des projets, parce qu’ils sont partie intégrante du programme du nouveau bac pro auquel ils sont formés (gestion-administration).

Un axe que j’ai développé depuis trois m’intéresse particulièrement: celui d’utiliser le réseau social (à écriture courte ou écriture longue) pour préparer le cours. Leur apporter de la matière avant d’arriver en classe: annoncer le thème, donner des pistes , des liens . Pour enfin casser ce « choc » frontal entre élèves et enseignant: entre l’élève qui sort d’un cours de maths et qui doit se fondre dans le cours de géographie, qui doit suivre aussitôt la problématique du prof qui n’accepte pas que l’élève ne soit déjà pas en train d’y réfléchir. Parce le prof n’a que 50 mn pour avancer dans ce programme imposé et qu’il ne doit pas perdre de temps. Si le cours est annoncé, préparé en amont, si l’élève se l’est déjà (un minimum) approrié, je peux espérer qu’il y ait moins d’appréhension à l’aborder, que l’adhésion sera plus forte.
C’est ce que j’ai amorcé depuis trois ans avec Twitter (réservant plus Tumblr à un travail de finalisation de séquence en aval) . C’est ce que David Cordina coordonne avec les nings de ses étudiants chinois et aujourd’hui indiens. C’est l’apprentissage tout au long du quotidien, l’apprentissage en amont, en aval du cours dans un cadre spatio-temporel qui n’a plus les limites qu’on lui a toujours connu.

… À suivre donc cette année avec un nouveau compte Twitter de classe : @gadoriole. Chaque élève a son compte Twitter propre (mais différent de son compte Twitter personnel). Les Tumblr et pearltrees ne sont pas crées.

Tagué

3 réflexions sur “Une nouvelle année : constats et objectifs

  1. […] des observations de Laurence Juin et de ses prochains projets éducatifs : Une nouvelle année : constats et objectifs « Ma onzième année et les suivantes…. […]

  2. jlbaque dit :

    Cher collègue, je m’intéresse aux ENT et je suis inscrit depuis peu sur Twitter, si vous voulez bien m’éclairer sur l’intérêt pédagogique de Twitter (niveau primaire cycle 3) et me donner des conseils pour démarrer, je suis preneur.
    Vous pouvez me contacter sur Facebook où j’ai un peu plus de recul et sur mon Blog (non professionnel mais dont certains articles ont fait mouche dans le milieu) JLBaque’sblog sur wordpress aussi.
    Bravo pour votre réflexion, ça m’instruit.
    JL Baqué

  3. […] dans ce nouvel environnement.  Si Twitter a été rapide à mettre en place (je l’ai décrit ici) techniquement, j’ai décidé de nous accorder du temps pour que ce réseau s’installe […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :