Archives de Tag: Twitter pédagogie réseau classe élèves TICE

« Twitter ne sert à rien…! »

« Madame, ça ne sert à rien Twitter! »

L’accueil d’un de mes élèves ce matin après 15 jours de vacances s’est fait en fanfare par cette remarque !

« Evidemment que Twitter ne  sert à rien… » lui ai-je répondu !

J’ai compris rapidement ce que voulait exprimer cet élève: pendant les vacances, il a eu besoin d’un document de classe (les consignes d’un devoir à rendre pour la rentrée).  Il a demandé sur notre réseau enseignants-élèves si quelqu’un pouvait lui donner. Mais n’a eu aucune réponse et était en souffrance puisque le devoir était à rendre pour la rentrée.  Quête infructueuse:  personne ne lui a répondu, personne ne lui a permis d’accéder au devoir perdu.

Alors ce matin, il était en colère, il fallait qu’il me le dise. « le moyen de communication que VOUS avez mis en place pour NOUS ne fonctionne pas ». 
Alors on a repris les éléments d’un réseau efficace:  Le réseau fonctionne si on apporte matière, si on communique, si on interagit.

Nous l’avons mis en place depuis deux mois. C’est un nouveau groupe classe, qui découvre un nouvel environnement scolaire (le lycée) qui plus est spécifique avec l’enseignement professionnel avec une nouvelle équipe enseignante. Voilà deux mois que nous travaillons ensemble à mettre en place les règles de vie et d’apprentissage dans ce nouvel environnement.  Si Twitter a été rapide à mettre en place (je l’ai décrit ici) techniquement, j’ai décidé de nous accorder du temps pour que ce réseau s’installe dans les pratiques. Parce que nous avons beaucoup à organiser et gérer depuis la rentrée et parce que nous avons le luxe (inestimable!) d’avoir le temps: nous allons passer 3 ans ensemble de la seconde à la terminale.

Depuis deux mois, je poste donc régulièrement des informations sur le réseau, ils savent qu’ils peuvent trouver des informations, poser des questions.
Certains le lisent régulièrement, parfois posent des questions, interagissent entre eux. C’est encore timide mais ça existe. Ils le savent tous, me disent « ah oui! on aurait dû penser à regarder! » .

D’autres ne lisent jamais, ne s’en préoccupent que lorsque nous utilisons Twitter comme outil de travail en classe.  C’est un choix qui leur appartient et qui se vaut: on a le droit de ne pas vouloir échanger en dehors du temps de classe avec son enseignante et ses camarades de classe. Il n’y a aucune obligation (surtout parce que les élèves n’ont pas tous accès de façon équivalente à Internet sur le temps personnel).

L’élève en colère ce matin est un de ceux-là.  Sauf que là, pendant les vacances, il a eu besoin, du réseau, des autres élèves, de l’enseignante concernée. Et personne ne lui a répondu.

En classe, au quotidien, nous essayons de mettre en classe des règles de vie et d’apprentissage basiques. Je participe, je communique, je travaille, je respecte l’autre, j’alimente le cours par mes savoirs, mes compétences que je tends à enrichir. Sur le réseau c’est la même chose. En classe, je leur explique qu’on ne peut pas être seulement consommateur ou pire spectateur du cours. Ce matin, je leur ai expliqué que notre réseau établi sur Twitter fonctionne et ne fonctionnera que sur ces règles de vie et d’apprentissage. On ne peut pas exiger, attendre qu’on nous réponde si jamais on n’échange, ne répond et interagit avec les autres membres du réseau.

Comprendre qu’il n’y a pas de différences entre espace « virtuel » et espace « réel ».

Alors j’ai répondu « effectivement Twitter ne servira à rien…si tu n’en fais rien! » 

Publicités
Tagué